Fil de lecture :

Article mis en ligne le 16/10/2013.

Le bilan sanitaire d'elevage, a quoi ca sert ?

Depuis quelques années déjà la prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires sont soumises à des règles strictes. Un vétérinaire ne peut prescrire des médicaments que dans deux situations :
soit après la réalisation d'un examen clinique d'un animal en particulier, soit dans le cadre du suivi sanitaire permanent de l'élevage.

 Dans ce schéma le vétérinaire peut prescrire et délivrer des médicaments sans un examen clinique systématique. Ce suivi sanitaire permanent de l'élevage implique que le vétérinaire :

  • soit le vétérinaire habituel de l’élevage.
  • réalise un bilan sanitaire d'élevage.
  • mette en place un protocole de soins.
  • réalise des visites régulières de suivi.

 

Le bilan sanitaire de l’élevage (BSE) regroupe, sur un document remis à jour annuellement au minimum, l'ensemble des caractéristiques de l’élevage. Il vise à décrire les pratiques de l’éleveur, faire le point sur les pathologies rencontrées et définir les objectifs à atteindre pour limiter la survenue des pathologies prédominantes dans l’élevage.


Le protocole de soins
revu également annuellement décrit les modes d'administration des médicaments pouvant être délivrés sans examen automatique dans le cadre de différentes pathologies listées sur le document. On trouvera par exemple : en cas de colique légère, mettre le cheval à jeun et injecter en intraveineux 5 à 10 ml/100kg de Calmagine nd. Si les symptômes persistent, une visite du vétérinaire s'impose. Dans le cadre des différentes visites réalisées au cours de l'année, le vétérinaire évalue la bonne mise en œuvre des protocoles de soins et les ajustent si nécessaire. 


Il est à noté que ces documents (BSE et protocole de soins) ne remplacent pas les ordonnances qui doivent automatiquement être associées à la délivrance des médicaments même sans examen clinique du ou des animaux malades. Ces ordonnances doivent être conservées par l'éleveur. Le bilan et le protocole de soins doivent être conservés par le vétérinaire et l'éleveur pendant 5 ans.
Les vétérinaires exerçant au sein d'un même cabinet/clinique peuvent se « suppléer » dans la prescription sans examen clinique si les conditions précédemment citées sont remplies.

Pour prévoir votre bilan sanitaire, contactez nous par telephone ou en cliquant ici.