Fil de lecture :

Article mis en ligne le 03/09/2013.

Pourquoi faut il vermifuger nos chevaux contre le tenia à l'automne ?

 Considéré longtemps comme peu pathogènes et peu fréquents, les tenias sont en fait un parasite majeur des équidés avec un taux d'infestation de plus de 60 % des chevaux. Ils sont responsables de l'apparition de troubles intestinaux majeurs comme des coliques parfois violentes

Plusieurs espèces de tenias sont susceptibles de parasiter les chevaux : Anoplocephala perfoliata, Anoplocephala magna, et Anoplocephala mamillana. Les adultes se localisent dans le gros intestin où ils se fixent sur la muqueuse intestinale. Ce sont des vers plats, segmentés qui peuvent atteindre jusqu'à 80 cm de long et 2 cm de large.

 

Les adultes libèrent dans les crottins des oeufs de manière très irrégulière, c'est pourquoi un examen coproscopique négatif ne permet pas de conclure sur la présence ou non de tenia dans l'intestin. Les oeufs ainsi libérés infestent de petits acariens appelés oribates présents à la surface du sol sur les pâtures. Une fois ingérés par les oribates, les oeufs libèrent une larve qui reste en vie aussi longtemps que l'oribate soit entre 10 et 18 mois. Les chevaux se contaminent en ingérant ces oribates pendant la saison de pâture. L'infestation va donc en s'amplifiant du printemps jusqu'à l'automne. La durée de vie des formes adultes est de 4 à 6 mois. Pendant l'hiver l'infestation ira en diminuant et la réemergence du parasite au printemps est essentiellement du à la persistance des oribates dans les pâtures. C'est pourquoi il est indispensable de traiter contre le tenia au moment du pic d'infestation. Pour les chevaux vivant toute l'année en pâture il est même nécessaire de traiter deux fois par an, le traitement indispensable restant celui de l'automne.

La molécule efficace contre les 3 espèces de tenia des équidés est le praziquantel à la dose de 1,5mg/kg par voie orale.

Pour tout renseignement, n'hesiter pas à nous contacter.