Fil de lecture :

Article mis en ligne le 15/02/2013.

Les soins aux poulains nouveaux-nés

Même si " la nature fait bien les choses ", les poulains nouveaux nés sont fragiles et nécessitent certains soins qui sont passés en revue dans ce court exposé.

En préambule, il est fortement conseillé de faire naître les poulains dans un box à l'abri des intempéries. Pour  les plus faibles d'entre eux de mauvaises conditions météorologiques peuvent en effet être fatales.

Rapidement après la naissance, le poulain doit recevoir une injection sous cutané de serum antitétanique . Les chevaux sont très sensibles au tétanos et le nombril du poulain est une porte ouverte à cette bactérie. Ce serum protègera le poulain environ 3 semaines. Chaque blessure, même légère nécessitera la ré-administration d'un serum au delà de ces trois premières semaines de vie et jusqu'au moment où le poulain sera en âge d'être vacciné (5mois).

Dans les premières heures qui suivent la naissance, l'éleveur doit s'assurer que le poulain tête rapidement. En effet, la barrière intestinale du poulain ne laisse passer les anticorps contenus dans le colostrum de la jument que durant les douze premières heures de vie. Au-delà de ce délai, les anticorps restent dans l'intestin et ne rejoignent pas la circulation générale du poulain. Ces douze premières heures sont donc capitales pour que le poulain acquière une bonne immunité. Lorsque l'éleveur a un doute, soit sur la quantité de colostrum ingéré par le poulain soit sur la qualité du colostrum, il est possible par simple prise de sang de vérifier que le poulain possède suffisamment d'anticorps et de remédier à un manque si tel est le cas. Le premier jour de vie il faut donc s'assurer à plusieurs reprises que le poulain est capable de se lever seul et que la jument se laisse téter.

Durant la première semaine, le nombril du poulain doit être régulièrement désinfecté en le faisant simplement tremper dans de la teinture d'iode. Si le nombril tarde à sécher ou que de l'urine s'écoule par celui ci, le poulain devra être montré à un vétérinaire.

Afin d'assurer au poulain un bon départ il est fortement conseillé de les supplémenter en oligoéléments, en vitamines et en ferments lactiques. Vous trouverez en cliquant ici un exemple de protocole à suivre. Enfin, si la jument a été correctement vermifugée au cours de la gestation et surtout dans les 3 semaines précédent le poulinage, le poulain peut n'être vermifugé qu' à deux mois. Toutefois, si ce dermier présente des signes d'infestation parasitaire à savoir : amaigrissement, poils piqué, ventre ballonné, diarrhée ou colique, il pourra alors être vermifugé plus tôt. Des vers transmis via la jument ou l'environnement du poulain peuvent en effet entrainer ces symptômes chez des individus de moins de deux mois.

Pour tout renseignement supplémentaire, n'hésitez pas à nous contacter.