Fil de lecture :

Article mis en ligne le 09/10/2014.

La fibrillation auriculaire

Dans le tissu cardiaque normal, chaque dépolarisation électrique engendrée au niveau du noeud sinusal est conduite au noeudatrio-ventriculaire, puis aux ventricules via le faisceau de His et le réseau de Purkinje. La période réfractaire qui suit chaque dépolarisation impose à l’onde un sens de progression unique. La fibrillation atriale (FA) est liée à une activité électrique anarchique du myocarde auriculaire.

> Accéder au contenu